Bandeau
UEEH
Universités d’Été Euroméditerranéennes des Homosexualités / Rencontres LesBiGayTransQueerIntersexe

Universités d’Été Euroméditerranéennes des Homosexualités / Rencontres LGBTQI+ et féministes

Accessibilité économique
Article mis en ligne le 18 décembre 2014
dernière modification le 1er mai 2022

Les communautés LGBTI auxquelles nous appartenons sont en moyenne plus précarisées par rapport au reste de la population. Nous considérons que cette précarité est liée aux discriminations que nous vivons en tant que LGBTQI, et qu’elle peut beaucoup varier au sein même de nos communautés en fonction de nos appartenances de classe, de notre validité, du racisme ou de plein d’autres discriminations qu’on peut subir.

Afin de prendre en compte cette précarité nous essayons de faire en sorte que les tarifs des UEEH soient les plus bas possible. Et sur le long terme notre idéal ce serait de pouvoir proposer des éditions entièrement à prix libre, sans pression économique sur les participant-es.

Mais actuellement nous sommes malheureusement très loin de cet objectif, à cause de plusieurs raisons :
• Le manque de bénévoles formé-es spécifiquement à la recherche de financements.
• Le manque d’énergie au sein de l’équipe d’organisation, dont l’effectif s’est beaucoup réduit suite à la crise sanitaire et à l’annulation des deux dernières éditions.
• La précarité accrue de ces dernières années, qui a poussé nombre de personnes de l’équipe d’organisation à se concentrer plus sur le travail salarié.
• La baisse des subventions reçues et l’augmentation du prix des services
• Le déficit très important (20.000 €) qu’on a eu lors de l’édition 2019.
À cause de ce déficit il a été déjà compliqué d’organiser l’édition 2022, et si jamais ce déficit devait se reproduire de nouveau en 2023 nous ne serons très probablement plus en condition de pouvoir proposer un évènement qui ressemble aux UEEH qu’on connaît.

Concrètement, pour cette édition 2022 nous avons été en condition de débloquer 6.000 € pour financer l’accessibilité économique des participant-es. Cet argent permet aux participant-es qui en ont besoin de choisir des tarifs réduits. Pour donner un ordre d’idée, avec cette somme on peut financer jusqu’à 48 tarifs 1 ou 92 tarifs 2. Nous avons fait le choix pour cette année-ci de ne pas limiter les places à disposition avec des tarifs réduits, mais si nous dépassons ces nombres sans qu’il y ait de gens qui choisissent des tarifs de soutien nous allons nous retrouver en déficit.

Si tu veux nous aider à mieux financer l’accessibilité économique des UEEH pour les prochaines éditions, tu peux :
• Rejoindre l’équipe d’organisation pour aider sur la recherche de subventions et les campagnes de don
• Organiser des évènements de soutien aux UEEH pendant l’année
• Solliciter des personnes / collectifs / organisations et les convaincre à nous envoyer des donations
• Nous aider à trouver un lieu qui puisse accueillir les prochaines UEEH dans des bonnes conditions et qui soit moins cher que le lycée de Vic-en-Bigorre

Le principe d’auto-détermination financière

Le principe d’autodétermination des tarifs mis en place aux UEEH cherche à permettre à chacunE de définir ce qu’iel peut et souhaite payer en fonction de ses ressources financières. Les différents tarifs proposés correspondent à une recherche d’équilibre budgétaire prenant en compte la diversité des situations économiques dans une société qui ne permet pas un accès égal aux ressources pour toutEs.
Le terme "autodétermination" a été choisi pour insister sur la liberté inaliénable de chacunE de choisir son tarif sans avoir à le justifier.

Le même principe est à l’œuvre dans le cadre des cuisines solidaires, où chacunE est libre d’autodéterminer sa participation aux frais de préparation des repas.

La volonté de promouvoir ce fonctionnement est un choix politique des UEEH, qui vient de l’envie de ne pas reproduire les inégalités et injustices sociales et économiques, ni d’exclure quiconque sur des bases financières. Ce choix repose aussi sur la compréhension et l’adhésion des participantEs à ces principes de justice économique et sociale, ainsi que sur leur responsabilité et honnêteté dans le choix du tarif qu’iels feront.

Les tarif réduits

Les tarifs réduits reposent sur un principe de solidarité et de justice économique. Les participantEs qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour s’acquitter du tarif médian peuvent choisir ces tarifs. Dans la mesure où les UEEH ne réalisent aucun bénéfice dans le cadre de l’organisation de l’évènement, ce sont les subventions, les dons et d’autres actions de soutien qui permettent de financer ce choix budgétaire solidaire.

Ce fonctionnement a un coût important pour l’association. Il repose sur une compréhension des logiques d’exclusion à l’œuvre dans la société actuelle et sur une volonté de ne pas les reproduire. Il repose également sur une compréhension de ces principes et la responsabilité de chacunE dans le choix du tarif qu’iel choisira.

Le budget limité des UEEH ne permet cependant pas de prendre en charge toutes les demandes de tarifs réduits sans devoir se confronter à d’importants déficits et mettre donc en péril la manifestation. Le collectif des UEEH cherche des solutions à cette question et est ouvert à toutes les propositions d’actions de solidarité en faveur du financement de cette politique de mixité sociale et économique.