La charte

Cette charte propose une définition a minima de l’espace que nous tentons de construire collectivement. Elle vise à ce que chaque participant.e sache à quoi ilelle s’engage et nous te demandons d’en prendre connaissance. Si tu inscris un.e copin.e, transmets-la lui également avant de commencer.

Les UEEH, Universités d’Été Euroméditerrannéennes des Homosexualités – Rencontres Lesbigaytransqueerintersexeasexuel-le-s, sont une expérience féministe, de vie et de gestion collective.

Cette expression naît d’une volonté partagée d’organisation collective, manifestée par la prise de décisions au consensus plutôt qu’à la majorité, dans l’écoute et le respect de la parole de l’autre.

Les UEEH sont un événement autogéré, ce qui signifie qu’elles reposent sur l’implication de tou-te-s les participantes pour assurer son bon déroulement tant au niveau logistique que du contenu qu’on y échange.

Les UEEH favorisent la rencontre de personnes d’origines sociales, culturelles … variées, dans un esprit de mixité. Elles réunissent donc des personnes de cultures militantes très différentes : il ne s’agit pas de créer un espace pour militant.e.s expérimenté.e.s, mais de s’ouvrir à toute personne disponible à l’expérience que nous proposons. Les UEEH sont un lieu de confrontation d’opinion, d’éducation populaire et d’auto-éducation.

Nous cherchons à créer un espace propice à la prise de conscience que nous sommes tou.te.s porteu.r.se.s d’ignorances et de préjugés, ainsi qu’ à la remise en question de nos propres a priori. Une telle situation implique une certaine humilité par rapport à nos propres connaissances, une certaine disponibilité à l’autre et, sans doute, une certaine confiance dans les UEEH elles-mêmes.

Les UEEH s’adressent à des personnes et/ou des communautés qui ne se reconnaissent pas dans les catégories binaires de genre, notamment celles qui se définissent comme lesbiennes, gays, bi, trans’, queer, intersexes, asexuel-le-s… Les UEEH visent à construire une expression collective de ces communautés, indépendamment des hiérarchies et des autorités. Elles privilégient l’expression personnelle de chacun.e sur soi-même, son propre vécu et son propre genre. Elles reconnaissent et respectent un principe intangible d’autodétermination des personnes.

Dans un tel lieu, les discriminations sont combattues par principe, collectivement et individuellement, quelle que soit leur nature ou leur mode de réalisation.

Au sein des UEEH, des outils sont mis en place pour gérer collectivement certains actes et/ou comportements abusifs, comme les violences sexuelles, conjugales, physiques… mais aussi pour gérer des violences liées à des oppressions systémiques, notamment liées à l’orientation sexuelle, l’identité de genre, le racisme, le validisme, l’âgisme ou le sexisme (voir Les statuts des UEEH, art. II). Le déroulement de cette gestion est détaillé à l’article VIII des Statuts des UEEH.

« Plus que d’initier ou de fédérer, les UEEH coordonnent, mettent en relation et créent un espace libre d’échange et de création. Les participant.e.s y proposent et développent elle-mêmes leurs projets. Les UEEH tentent de constituer espace-temps où tout le monde puisse exprimer son désir et le partager, dans le respect de chacun.e. Chaque personne y participe à son rythme, à sa mesure, et nourrit ce moment afin qu’il représente notre richesse et notre potentiel. Un lieu mixte où être ensemble se fait ensemble ! »




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.6